C'est la faute à qui ?! Parents responsables

J'ai toujours été curieuse et atterrée de ce dont peuvent être capable certaines personnes... Tueurs en série, pédophiles, violeurs... Imaginer qu'un être humain soit capable de telles horreurs m'a toujours profondément bouleversée. Depuis quelques années je fais des recherches sur les raisons qui peuvent pousser ces personnes à commettre l'intolérable, l'inimaginable... Une chose est sûre, rien de tout cela n'est pardonnable mais si l'on réfléchit un peu, qu’entend-on depuis des décennies aux informations, dans la bouche des psys ? "Parents, ce n'est pas votre faute si vos enfants sont violents, ne vous culpabilisez pas, on ne peut pas prévoir qu'un enfant qu'on a élevé deviendra ou non un assassin !" Et bien au risque de m'attirer les foudres des "biens pensants" je dis que OUI, nous, parents sommes RESPONSABLES de ce que deviendront nos enfants... Une très grande majorité des plus grands criminels de notre époque avaient des antécédents de violence dans l'enfance ou de secret de famille lourd à porter.

 

Aujourd'hui on cherche à se déculpabiliser du rôle qui nous incombe, tous les jours on entend "mais qu'est-ce que j'ai bien pu faire pour qu'il soit comme ça.", je suis persuadée que ces parents n'ont pas conscience de leur implication dans le devenir de leurs enfants... Bien entendu il ne s'agit pas là de punir les parents défaillants mais bien de leur faire prendre conscience de cette IMMENSE responsabilité qu'est ce rôle de parents. Les enfants voient tout, ils entendent tout, sentent les choses que nous leur cachons. Je peux précisément aujourd'hui faire la liste des modes de fonctionnement nocifs dû aux erreurs de mes parents, mais je peux aussi voir avec humilité, dans le comportement de mes enfants, mes propres erreurs...

 

Des questions je m'en pose beaucoup...Qu'adviendra-t-il des enfants dont les parents se battent ? De ceux dont le père est abusif ? De ceux qui sont régulièrement battus ? De ceux qui sont humiliés ou à qui on n’a pas appris à avoir confiance en eux ? De ceux qu'on a privés de liberté ? De ceux à qui l'on a tout permis ? J'en passe... Quelles conséquences peuvent avoir ces mauvais comportements sur des enfants déjà naturellement sensibles à leur environnement ?

 

Ted BUNDY dans les années 70 a enlevé et assassiné 30 femmes (peut-être plus) et aurait commencé à tuer dès l'âge de 14 ans. Après l'avoir catalogué premier psychopathe socialement intégré (personne ne pouvant imaginer que ce jeune homme séduisant et intelligent été un tel monstre) on découvrit qu'il était probablement le fruit d'un inceste, sa mère aurait été enceinte de son propre père... Bundy aurait été maltraité par ce père et aurait appris plus tard la vérité sur ses origines. Qui sait si ces pulsions morbides ne viennent pas de sa conception plutôt malsaine et de la violence qui en a découlé ? Pensez-vous vraiment qu'un bébé puisse naître avec de telles pulsions ? Personnellement j'en doute (à moins qu'une étude sérieuse vienne me contredire !). Ce sont principalement les premières années de la vie d'un être humain qui conditionnent ce qu'il va devenir. L'éducation est importante bien entendu mais aussi et surtout ce que voit les enfants, ce qu'ils interprètent, d'où l'importance de bien leur expliquer les choses, de leur parler dès le plus jeune âge. Tout ce que nous faisons (même si c'est par amour...) a des conséquences sur ce que sera notre enfant. Le but n'est pas de devenir des parents parfait c'est bien impossible, mais de limiter les comportements qui handicaperont nos enfants plus tard. Mais encore faut-il accepter de voir ses erreurs et ses responsabilités en face, chose très difficile pour un grand nombre. S'attaquer aux erreurs d'éducation est bien compliqué car nous n'aimons pas que l'on vienne juger les choix que nous faisons pour nos petits. Pourtant si l'on s'écoutait un peu plus les uns les autres et si on acceptait de regarder certaine vérité...

 

J'ai moi-même hyper couvé mon fils de 4 ans et je vois se dessiner des modes de fonctionnement liés à cette erreur (qui bien entendu n'était qu'une preuve d'amour mais dangereuse pour lui) j'en ai fait un enfant impatient, peureux. Bien sûr en m'en rendant compte j'ai redressé la barre mais que serait-il advenu de lui si personne ne m'avait alerté ? Si je n'avais pas été capable d'entendre l'alerte ? Etre parents est très difficile et je pense qu'il faut rester ouvert à ce que peuvent nous véhiculer les personnes de notre entourage. Nous vivons dans une société où il ne faut pas avoir de jugement sur l'éducation des autres parents (en tout cas ne pas le dire...) et je ne pense pas que cela rende service à nos enfants... Bien sûr il y a une façon de le dire mais je crois vraiment qu'il faut se dire les choses... Et être capable de les entendre...

Arrêtons de dire "ce n’est pas ma faute", prenons du recul et osons affronter la vérité en face. Oui j'y suis pour quelque chose et oui je vais essayer de réparer...

 Je précise que dans cet article je ne parle pas de ces enfants qui naissent avec des pathologies psychiatriques (par exemple la schizophrénie ou la paranoïa...) ou qui subissent des traumatismes indépendamment de leurs parents. Je pense notamment au suicide des enfants, rares mais bien réels qui est un sujet un peu complexes pour être traités ici...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×